les récits de la Licorne – suite (en fin)

Il y avait toujours ce mur de brouillard

depuis toujours

depuis toutes ses années elle galopait et le chemin tracé d’autres l’empruntaient en hurlant comme c’était facile

la licorne avait parlé

et elle savait qu’elle serait toujours seule devant, dans ce mur de brouillard

Il était aussi l’oubli que les dissipés aiment tant laisser derrière eux

et elle s’était découverte gardienne des mémoires car elle savait lire les flots

les mers des amants oubliés et des amours laissés aux diables vents

voici

elle voyait dans l’eau

le sablier avait tourné depuis la dernière boucle

on répéterait encore les mêmes arguments

comme pour la millième fois depuis le règne des déchus

comme à chaque fois qu’Enki dut se lever pour parler

au fond des dernières nécessités quand tous les autres avaient parlé

mais de tous ceux qui s’étaient éveillées

combien en avaient récolté les remèdes intacts ?

Il sembla à la licorne des foules étranges qui la mimaient, elle en fut horrifiée

et avança bien plus avant

le diamant au front nouveau lui ouvrait désormais la voie

les flots restaient à explorer

le ciel immense avait perdu son couvercle d’immondices

ou plutôt c’était comme une bataille constante dans les cieux

des insectes incessants bombardaient pour sécuriser +l’espace aérien » que l’état s’était aproprié

sombres étaient les masses et noires parfois

roulant au-dessus du Jura elles frémisaient avant de disparaitre maintenant

dans la grâce des rayons prismés

diaphanes, limpides les nimbus, la pluie propre et l’ai si pur

transparent devenait l’azur

~ par bubbledom - Ea sur septembre 13, 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :