la meilleure arche c’est d’apprendre à nager

ouh comme je préfère écrire que de lire puisqu’ils semblent vraiment fous

ouh comme il est bon de savoir qu’un autre prend tous les risques et se meurt pour moi

ouh comme la vie est douce ainsi protégé

quand à chaque danger il est là pour retomber encore pour moi et que j’apprends de ses causes qui sont miennes, si proches de l’eau de là

entre bourreaux et saints il y d’autres rôles à jouer semble-t-il marmonner encore devant les portes du trépas

pauvre Ea comme Neptune englouti et comme dom poussé dans l’oubli, le pauvre Victor l’avait vu si clairement de loin, « mais tuez-le ! »  s’est-il écrié alors qu’il le voyait tout pâle et s’éveillant enfin et creusant au-travers les pièges et les méandres verbaux et puis le protégant à d’autres endroits se voyant lui-même prisonier  des sombres gargouilles qui hantent nos recoins d’esprit et qui ont bâti nos grands murs hérissés, appelés doctement société ou notre divine culture

un colosse d’argile tout déformé par le sang de ce monde et tout ouvert sinon il ne pourrait regarder dans les abysses avec son coeur allumé

de si lointaines mémoires et tant de souffrances tellement un con pré en cible à porter

tant elle sont denses et profondes… ne sont-ce pas des décennies que les dauphins s’échouent devant vous sur les plages ne sachant plus où respirer ? N’avez-vous donc pas de pitié pour vous-même voulez-vous d’un grand sonar intergalactique dans vos oreilles à vous rendre fou ?

et son titan qui parcourt, depuis les tréfonds de son sexe jusqu’à l’olympe des plafonds Hugo lui-même qui vint dire aux dieux ricanants « odieux, il y a un Dieu »

contenant toute la mémoire du  monde et toutes celles qu’on voudrait oublier mais surtout celles qu’il faut dire parce qu’elles furent oubliées et qu’elles garantissent la survie

alors que la machine nous les martelle « ne les oubliez pas tous ces morts, fêtons-les sur les cadavres des vivants !!! les vivants en produiront encore, vénérez-les et s’ils ne sont pas encore dépouillés, DEPOPULEZ-LES !! Nous les fêterons en grande pompe »

voudriez-vous vous en rendre compte ?

et les flots de nos consciences s’agitent et croient et dessinent des cours d’eau et l’eau ruisselle avec le seul choix de prendre telle ou telle bifurcation naturelle en évitant les pics des obstacles, nous ne sommes les flots et nous ne décidons quasiment pas des rythmes ni des pressions, nous sommes la goutte d’eau chacune collée à l’autre, parfois glacé-cassant et tantôt voici qu’on s’évapore et qu’on s’exalte dans les rayons prismés des cristaux

ce qui importe est que l’eau coule et que le coeur s’exprime pour cela, car ils sont un et ne peuvent se dissoudre ni s’éloigner l’un de l’autre

l’enjeu est bien plus important que ma vie de petit homme,c’est le destin des humains qui se joue et c’est la forme, ma foi, la mieux adaptée pour communiquer avec vous, encore faut-il cesser de vouloir être un autre pour trouver notre aom en nous-mêmes et sa profonde liberté, car le miroir n’est pas déformé quand il est aussi vaste que le cosmos, l’osmose est complète avec les trillions d’êtres autonomes ici entravés par les poisons déversés

gens chiffrés et joués, perdus sur de numériques marchés, même si mille fous en pleurs nous le prieraient à genoux nous ne pourrions être un autre et les lois tyraniques n’ont rien de celles de mes pères, car en perdant le premier j’en ai gagné trois dont celui-là… et aucun d’eux n’est fait de haine

l’eau vous dira que c’est bien un possible impossible et que vraiment, il n’est vraiment pas si loin, mais le comprendrez-vous ?   😉

~ par bubbledom - Ea sur mars 15, 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :