Au bal d’oncle Sam’s mama

Obama ne décide de pas grand chose, vous vous en doutez non ?   il applique les ordres de la FED et ce sont ses membres qui décident, le congrès est en otage depuis le patriot act de Bush junior. Le cuchemar qu’Obama était sensé arrêter.

Peut-être commence-t-il même à trouver le rôle horripilant tandis que les démons entrainent les hommes dans leurs livres d’histoire falsifiés, trente mille hommes en plus sera-t-il dit pour couronner le nobel de la paix… avc un pe de chance leurws noms seront mensionés…

… !!! …

. Il ne décide de rien, aussi peu que Bush ou ses prédecesseurs…

C’est un très beau rôle, président, dit tout le monde, le meilleur qui puisse se trouver…
 
Non ? Prix nobel, famille payée, chlor gratuit et voyages organisés et tout ? Un très beau spectacle, les gens en raffolent, les aom aiment les contes de fées.

Ils n’apprécient pas tellement qu’on leur en fasse des cauchemars, toujours la même histoire.

Pour le palais de Saddam, par contre et en effet, cela aurait été moins onéreux d’arrêter Donald Rumsfeld pour avoir mené l’opération de mise au pouvoir de Saddam Hussein et de son parti BAAS, alors que c’était au départ un parti ultra-minoritaire et ultra en tout avant que le gvt americain ne trouve judicieux de placer un homme de main en Irak pour contrer la révolution islamique iranienne.

De quoi se mêlait-on depuis si loin de l’autre bout du monde ?? Du pétrole qui partit en fumées narguileuses ? Le Shah d’Iran aimait son rôle de pion, toutes les bénédictions des « dieux » étaient sur lui..

Mais le pion irakien se rebella contre ses anciens alliés quand il comprit qu’il était un pion, alors il revendiqua, pour les pertes innombrables qu’avaient occasionées trente ans de guerre avec l’Iran aux familles des deux nations, le pétrole du Koweit en dédommagement de cette immense folie, on connait la suite. Jusqu’à la corde qui penda on saura si c’était un de ses mille sosies ou s’ils furent tous pendus. Une belle leçon de démoncratie.

Il faut se remémorer parfois ce qu’on nous avait déjà obligé à voir…

Un grand show télévisé titré LA GUERRE DU GOLF et tout le monde semblait se réveiller et voir un nouveau film… un épisode trépidant où l’écran cessait d’être une futilité… jusqu’à l’été 2001…. alorslà… la GRANDE futilité PUISQU’ELLE N’APPARUT NULLE PART QUE DANS DES VOCIFéRATIONS ET DES VOIX HYSTéRIQUES…

Alors fut relancée la machine d’automne… le 11 septembre n’est-ce pas ? (lol), tout se savait déjà et le goulot insensément pointu… il y a d’autres voies que celle des Césars.

Les citoyens se virent accusés de terrorisme et comme le terme est tellement flou tout le monde prit peur de se sentir concerné, ce qui fut effectivement le cas depuis le début.

Car si le common wealth en appelle en nos jours, comme ce fut le cas à Copenhagen, à dépopuler massivement, un joli mot pour un hideux concept, alors c’est que depuis le début les populations semblent trop nombreuses aux archiducs de l’empire, aux princes de la mort aquatique du dollar délavé depuis le début…. j’avoue ne pas trop aimer entrer dans leurs domaines, car ce ne sont même pas les leurs et les leurres y sont roi.

Et qui trinque ? Nous tous.

En ces jours il est bon de se souvenir de tout ça, simplement parce que nous pleurons devant les pertes inouïes qui reposent sur du vent ou, à chaque fois, de grandes souffrances que nous ne pouvons digérer.

Le pardon est la clef de liberté. t les lois sont impitoyables. Ya comme un blême.

Et même si les neuro-toxiques nous perturbent les neurones (on sous-estimait que parfois nous aimons cela… lol… au naturel c’est mieux quand même) et que nous croulons sous les afflictions, ntre coeur flamboyant résiste parce qu’il vit et qu’il ne décide pas de cette vie et qu’il le sait. En grand avantage à ceux qui le nient tout en le sachant, plutôt qu’aimer donc et rspecter la vie, cherchent la mort parfois sans la trouver, craignant toutes les créatures qui pourtant les aiment en leur donnant subsistance.

Une belle et simple vie, c’est tout ce qu’elles demandent les pauvres bêtes et nous nous reconnaissons en elles, non-seulement pour ressembler à leur bonté, mais pour honorer les possibilités inouïes dont la nature nous a doté comparativement à elles, ces mères qui nous donnent le lait.

Avez-vous connaissance aussi qu’Obama a signé un laisser-passer à interpol qui peut désormais opérer librement sur sol americain, en-dehors de la juridiction US ?? Il met ainsi les citoyens US à la portée d’une police internationale non-liée par la justice americaine ??? Européenne ? Onusienne ? Quoi ? Common Wealth ?? Vraiment ? les mots semblent parfois vraiment mal choisis.

http://www.youtube.com/watch?v=vhfH7EJqO_4

http://www.youtube.com/watch?v=PlpBB4o8xq8&feature=PlayList&p=892F5C26775E109B&playnext=1&playnext_from=PL&index=77

~ par bubbledom - Ea sur janvier 5, 2010.

2 Réponses to “Au bal d’oncle Sam’s mama”

  1. I seriously love your site.. Pleasant colors & theme.
    Did you build this website yourself? Please reply back as I’m attempting to
    create my own site and want to know where you got
    this from or what the theme is named. Kudos!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :