origines et histoire cachée de l’humanité

281a7bmCe qui nous pose un très grave problème c’est que la vérité, que d’autres appellent rumeur, est interdite de médiatisation et utilise donc des niches en marge pour se faire entendre malgré tout.

Cette obsession de cacher la vérité à tout prix pour que surtout la machine de guerre continue de ronronner et donner ses dividendes à Rockefeller et Rothschilds, malgré la destruction des populations, malgré les famines organisées par ces messieurs, malgré les attaques biochimiques dont nous sommes vicitmes et malgré les évidences hurlantes de la destruction des démocraties en faveur d’une oligarchie de séniles ayant établi qu’AUCUN  homme ne peut comprendre parce que c’est un agenda qui existe depuis tellement longtemps et qui s’est maintenu malgré l’histoire commune de l’humanité qui a toujours essayé en vain d’arriver à une civilisation d’abondance.

Regardez l’histoire et vous verrez que systématiquement toutes les civilisations élaborées par les hommes ont été détruites juste avant d’arriver à cet état d’abondance.

Il vous faut descendre dans l’histoire pour comprendre l’agenda parasite qui fait dévier l’humanité chaque fois dans des nouvelles terreurs pour lesquelles la destruction de la société est imposée. Aujourd’hui les mirages du terrorisme engendré de toutes pièces.

Allez dénicher les protagonistes du début de l’ère du bélier il y a 4000 ans. Si vous pensez que je déraille vérifiez vous-même pour comprendre tout ce qui vous a été caché et a été tenu au plus grand secret depuis tout ce temps. Nombre de tueries ont eu lieu pour préserver ce secret. Mais les oligarches ne se considèrent pas humains.

Ils ont gagné une guerre il y a 4000 ans, mais perdus des vaisseaux avec lequels ils pensaient coloniser l’espace de leur pensée irrémédiablement sortie de tout entretien du monde vivant et de la préservation de ses équilibres, simplement parce qu’ils pouvaient à loisir abuser de populations moins évoluées technologiquement et psychiquement.

Ce temps n’est plus, mais ils ne veulent pas le comprendre. L’humanité a dans les gênes ceux-là même qui ont accéléré l’évolution et l’apparition de l’humanité et ui leur ont transmis la totalité de leur ADN.

Et si vous pensez que cela me fait plaisir de vous raconter et de devoir aller chercher dans les oubliettes de l’histoire tout ce qui y a été déversé pour faire croire aux hommes que cette civilisation est la panacée de l’évolution alors que le scientisme n’a eu comme résultat unique d’abrutir les masses et de leur faire croire qu’ils peuvent s’appuyer sur un système extérieur à eux-mêmes et s’y oublier, seuls les amusements seraint donc la raison de vivre des individus, l’épanouissement de l’individu au détriment de l’entretien basique de la vie.

Et certains se demandent encore pourquoi tous les équilibres du vivant se voient rompus par une telle acivité des superficies au détriment des fondamentaux.

Prenons un potager.

D’abord il y a un bout de terre où la végétation se bataille pour savoir qui des chardons ou du foin va coloniser le terrain. L’homme y est debout et observe. Il a compris les plantes qui lui offraient subsistance et lesquelles empêchent celles-ci de pousser correctement ou de pouvoir devenir aussi grasses que si elles devaient survivre en milieu naturel. La civilisation commence là.

L’homme devant son potager a des possibilités, ils peut gouverner son potager et y décider de ce qui y pousse ou non. Suivant ses apêtits il privilégiera les fruits ou les légumes, les plus malins veilleront à y entretenir autant de diversité que possible.

bref.

Prenez et homme, le même, mais des millénaires plus tard. Passablement aliéné. Par quoi ? Par ses habitudes mentales qui le déconectent de la terre et de son potager. Il a appri entretemps à se déplacer au supermarché où on lui sert des fruits et légumes sans insectes à nettoyer ni difformités liées à l’interaction des insectes. Les fruits ressemblent à des objets en plastique parfaits, comme notre homme est habitué à les voir partout, les multitudes de potagers ont souvent été remplacées par des gazons privés et des piscines chlorées bleu-azur. Des régions entières où l’esclavage règne produisent ces fruits et légumes qu’on fait venir de très loin, qu’on ceuille même pas mûrs pour qu’lls soient encore fermes sur les étalages. L’homme s’habitue à ces produits dont le goût a invariablement baissé. Il est devenu dépendant des producteurs de nourriture.

Pourquoi ce processus a-t-il eu lieu ? On peut vraiment se le demander, car l’homme croyait ce qu’on lui disait, il pensait sérieusement que les machines allaient alléger ses tâches… mais il en a surtout récolté la privatisation de la production de nourriture et l’a confiné dans des tâches abstraites. Il a cru s’émanciper, c’est ce qu’on lui a enseigné depuis qu’il est né. Il s’est affranchi des dieux à Thermopilès et a commencé sa propre histoire au milieu d’un tumulte si barbare et si grossier que la dureté de sa rélité est devenue depuis longtemps une évidence crasse de son monde. Ensuite Périclès et l’oubli déjà de cette victoire sur les dieux d’antan qui n’auront jamais que terrorisé les populations, dans une ère où des géants faisaient leur loi.

Je ne vous mène pas en bâteau comme d’autres le font aux chants des sirènes de babylone en bikini.

L’humanité a cru se déployer, évoluer depuis, les découvertes scientifiques pour reconstruire les technologies perdues dans la vaste guerre des dieux d’antan a pri presque toute son énergie, au lieu de continuer à oeuvrer dans son potager il est devenu ingénieur, technicien, généticien ou grenadier. L’humanité ne voit pas pourquoi cela est une misère, parce que entretemps sa mémoire fut dérobée.

Des anciens qui ont précédé la barbarie de l’âge du bélier ont sauvegardé cette mémoire tandis que les autres ont tout fait pour la gommer à jamais.

Leur agenda n’est pas celui de l’humanité.

Ils furent punis et enfermés sur cette planète ne pouvant plus en repartir. Ils ont nourri ce rêve des sciences poussées et de la technologie dans l’homme afin qu’il travaille à leurs intérêts et reconstruise tous les moyens sophistiqués qui furent les leurs avant le cataclisme de la « faute originelle » l’utilisation darmes de terreur dévastatrices qui transformèrent toute la mésopotamie en un vaste désert.

Pensez au fait qu je n’ai aucun avantage particulier à vous remémorer cela ni de me mettre en danger en l’explicitant. Mais c’est crucial pour l’humanité d’aujourd’hui de comprendre sa propre histoire et quelles furent les pertubartions qui ont jalonné son parcours millénaire.

Que se passe-t-il si vous enlevez dans l’histoire du petit chaperon rouge rien que le tout premier chapitre ?

Vous ne comprendrez plus ce que fout le petit chaperon rouge dans la forêt ni pourquoi du coup elle se fait bouffer par le loup.

C’est en gros la tactique qui fut uitlisée pour maintenir l’humanité étrangère à elle-même, beaucoup plus facilement manipulable à souhait plus cet état se prolongeait à-travers les générations. Les mystifications et la démesure remplaçant la mémoire au fil du temps.

C’est essentiel de se remémorer ce qui se passa alors parce que sinon l’humanité ne comprendr jamais ce qui lui est fait et ne pourra dès lors s’en affranchir.

C’est ce que « les tenants » veulent éviter à tout prix. cela signifierait la fin de leur obsession millénaire: repartir dans l’espace.

Et au vu du nombre de leurs crimes sur terre et contre l’humanité on pourra même aisément comprendre leur sens de l’urgence tandis que l’humanité s’éveille à elle-même et devient adulte.

Leurs crimes ont poussé leur lignée à s’enffoncer encore d’avantage dans le crime. au lieu de s’apaiser et d’entrer eux aussi dans l’histoire de l’humanité, ils ont maintenu la leur, séparée et supérieure selon eux. Sauf que de se voir en dieux au-dessus de foules aisément corruptibles par la terreur leur a joué un méchant tour. Leur descendance est encore persuadée que c’est effectif et réel. Des dieux supérieurs, des anges tombés du ciel hein ? Et la construction fabuleuse du corps humain dont ils ne savent rien ni n’ont jamais voulu apprendre les lois cosmiques qui régissent tous les mondes vivants et invariablement les équilibres systémiques sont les mêmes, ils s’en sont tellement écartés que meurtre et rapine et viol ont remplacé chez eux le sens basique de l’homme devant son potager qui doit nourrir sa famille.

ils ont fait ravailler l’humanité pour eux. Et s’ils peuvent repartir en NE LAISSANT ABSOLUMENT RIEN DERRIERE ils le feront, parce que c’est la seule certitude pour eux que toute mémoire de leurs crimes sans fin soit définitivement effacée.

Comprenez-vous ?

 Seulement il y a un hic quand même… nous sommes tous des descendants de lignées et non ces personnes d’origine, quoique eux pensent le contraire et finlement ils n’ont peut-être pas tort puisque nous pouvons nous souvenir, nos esprits ont donc des âges qui dépassent largement notre incarnation actuelle, une sorte de sens mystique qui fait qu’aujourd’hui on peut se souvenir de toute l’histoire et de tout ce qui se passa sur cette planète AVANT l’apparition des hommes.

Et si les hommes ne veulent pas apprendre de leur propre histoire ils seront tenus irrémédiablement de plus en plus par un système qui leur est étranger, qui ne vise pas leur bonheur, qui n’a jamais seulement essayé que de les ramener à l’état de singes, à l’origine, parce que cette lignée a nourri une haine et une jalouse terrible à l’encontre de l’humanité.

ce n’est pa de la science fiction, c’est de l’histoire. je n’invente rien, ce sont les récits de tous les peuples sur terre sauf des babyloniens (dites occidental aujourd’hui) de toujours avoir voulu se croire supérieurs aux autres tribus qui parcourent ce monde.

cette supériorité supposée à fait que les babyloniens ne se sont jamais assz intéressés à l’histoire que racontaient tous les autres peuples non-issus de la sordide Babylone et de l’inconscience entretenue en son sein. La dominance et la mise en esclavage d’autres tribus assurant leur subsistance leur a toujours suffi, les livrant à une parcours qui forcément allait aboutir un jour au désastre puisqu’ils ne peuvent survivre si les hommes ne les nourrissent pas.

Du temps des égyptiens ils jouaient les dieux et les pharaons, du temps des grecs encore et de monstres sanguinaires tels le minotaure ou la Méduse, les cyclopes et autres créatures nées de leurs folies génétiques. le laisser aller le plus complet en termes de sciences, tout inversé et utilisé à des fins barbares, au lieu d’aider l’humanité à se développer, comme ce fut le cas par les premiers « dieux » qui leur enseignèrent toutes les facettes de la civilisation dans l’ère des Gémeaux ou les anunaki se créèrent un double: l’homme.

2000 ans d’enfance radieuse qui amenèrent aux deux mille ans du taureau où l’humanité apprit l’agriculture et tous les aspects les plus poussés de l’entretien de la vie. Ce qui fut appelé la voie des anciens.

Mais la terre fut attaquée après le déluge alors que la plupart des habitants étaient repartis. Suivit l’histoire des « anges déchus », un bon millénaire après les évènements Enoch va retranscrire les récits des orignes des sumeriens et leur attribuer des ailes mystiques, le mal prend son côté charmeur et épouse les femmes… alors que dans la première version sumerienne les mêmes ne sont que des barbares brutalisant l’humanité et violant tout le monde.

Nous avons été mystifiés.

Notre propre histoire nous a été arrachée, comme on arrache une mauvaise herbe qui repousse sans cesse.

leur agenda est en danger parce que nous nous éveillons. Du coup ils accélèrent la destruction de notre société.

L’histoire de l’humanité a vraiment commencé à Thermopilès quand cete armée de 200 fous furieux (les immortels) qui assurèrent l’invincibilité à babylone pendant des millénaires. laissant croire aux hommes qu’ils devraient à jamais devenir des bêtes de guerre et des champions de combat pour résister aux assauts morbides des « dieux » de babylone.

les veilleurs, comme ils avaient été appelés, se cachent depuis. des pharaons aux empereurs romains, puis les rois despotiques mérovingiens de l’europe plus tardive, les Habsbourg et le couronnes diamantées, la papauté et les jésuites, les officines banquières déployées comme un empire qui assurait la maintenance de l’esclavage des populations moins avancées technologiqement, ceux qui restèrent dans l’entretien de la voie des anciens. Toutes en discordance complète avec la progression de babylone et de ses prouesses techniques et de ses accoutumances à l’idolâtrie.

Jusqu’à aujourd’hui où toute cette machinerie s’extrapôle complètement , faisant encore croire aux hommes que le but est leur bonheur et que l’entretien des machines est leur seul salut.

dan l’oubli de tous les fondamentaux de la vie que nous courons aujourd’hui à récupérer avant qu’il ne soit vrament trop tard, tous les équilibres bilogiques définitvement rompus et la destruction complète.

Car il ne faut pas se leurrer, une population a toujours maintenu sa prérogative supérieure sur les autres hommes et n’en démordra sans doute jamais.

la haine ne sous servira à rien, elle nous fut inculquée par les mêmes. La compréhension de l’histoire par contre, la lente introspection dans la conscience de l’humanité terminera d’éveiller toutes ses possibilités, en lien avec le monde vivant et sa réalité spirituelle.

aucun ange déchu ni aucune fantasmagorie de terreur ne pourra arrêter cette évolution. L’humanité est devenue adolescente et cherche sa place dans l’univers, nous seront adultes quand ce sera accompli. L’adolescence est tumultueuse et impatiente, elle est facilement manipulable à cause de sa jeune énergie prompte à se lancer dans la première folie proposée.

Ainsi la compétitton tous azimuts fut le leitmotif des tenants, leur levier de dominance absolue, tant le jeu de se combattre plait aux hommes. Courir plus vite qu’un autre, sauter plus haut, plus loin, découvrir encore d’autres outils pour les tenants. mais plus ils furent brillants, pensons à Nicolas Tesla, plus ils furent jetés aux abysses de l’histoire, les tenants se distribuant allègrement les découvertes faites par les hommes.

Cette torture en tandem de la lente évolution de l’histoire de l’humanité et de la progression indépendante de sa conscience, due en grande partie à d’autres qui ne laissèrent jamais les anges déchus se redéployer aussi massivement qu’ils purent le faire à l’aube du bélier sour le règne de Marduk à babylone, cela aura assuré qu’aujourd’hui la plupart savent écrire et lire, ont pu se développer et les fondamentaux de la civilisation ne pas être complètment oubliés par l’humanité.

Vous avez déjà constaté que les antiques tribus ont des modes de vie qui assurent le bonheur de chaque individu, qu’ils ne se sentent pas tenus de se combattre en permanence, ni d’organiser championat sur championat pour se sentir dignes d’exister, parce qu’ils savent que s’ils faisaient cela leur tribu ne survivrait pas plus de deux générations, seules les machines ont prodigué le leurre aux babyloniens qu’ils pouvaient se payer le luxe de ne pas chercher à être des hommes meilleurs. En termes d’ame, d’esprit et de sensibilité avec leur monde plutôt qu’en prouesses physiques sensées les élever au-dessus de leur condition d’hommes devant leur potager.

Voici donc la grande pyramide effroyable où l’humanité tente de devenir des dieux… par simple inconscience de son histoire et de qui descendent les tenants. Que la pointe de la pyramide maçonique soit décollée de sa base… vous comprenez sans doute mieux maintenant ce que cela veut dire.

pensez que je n’ai aucun avantage particulier à essayer de remémorer toute cette histoire, aucun gain particulier quel qu’il soit et observez maintenant tous les profits qui sont faits avec votre inconscience de votre propre histoire et de la difficulté que nous avons à élargir notre conscience et d’abolir des croyances qui nous détruisent parce qu’elle portent des vues aberrantes sur la réalité biologique et merveilleuse de la nature. On nous a coupé très savamment de nous-mêmes. Nous nous racontons une histoire qui oscille du chimpanzé au jardin d’Eden, ne nous préoccupant même pas d’où vient ce terme ni de ce qu’il contenait à l’origine. De longs siècles de torture physique sous inquisitions multiples auront parachevé de nous persuader que de trop creuser dans la conscience est un péché, que nous devons être soumis et dociles devant les maîtres qui se voient en dieux suprêmes.

Mais ils ont dû se cacher de plus en plus, pour finalement entourlouper tout le monde en nous persuadant que nous avions besoin de leur argent. Ils l’impriment et nous comptons.

Ils ne comptent pas, ils en ont toujours puisqu’ils l’impriment. Simple comme bonjour. Tellement simple même, tellement odieusement simple que nous n’y voyons que du feu tant chacun de nous est empêtré avec des factures à payer. ils n’ont aucun de ces problèmes inventés pour nous. Leur levier le plus massif est l’entretien des mauvais penchants auxquels la plupart succombent. De petits pouvoirs , de petites places d’où chaque homme ou femme peut jouir d’un peu de ce pouvoir coercitif sur d’autres, serait-ce comme concierge d’immeuble. De nous faire croire que le risque d’être abaissé aux chiottes du monde est un grand destin qui les oblige à se tyraniser entre eux.

Vous comprenez ?

Ils ont un agenda qui est ETTRANGER à l’histoire de l’humanité qui est bonne de nature et ne peut imaginer qu’il y a des hommes sur terre qui les voient comme du bétail, ne se sentant même pas de nature égale, malgré le fait qu’ils ont tout de l’humanité et que l’humanité a depuis lors acquis presque tout ce que sont ceux qui purent générer l’humanité en éporouvettes, ils pensent qu’il faut devenir le supérieur d’un autre. cet état d’esprit on le retrouve dans tous les épisodes les plus sanguinaires de l’histoire et chaque fois un peuple en particulier fut choisi et  donc fut la victime première quand ils se croyaient les bénis des dieux.

Ils ne sont pas des dieux, mais des fous furieux que l’humanité doit arrêter pour les crimes qu’ils ont commis à-travers l’histoire si on ne veut pas tous subir leur folie et que les enfants des hommes un jour soient libérés de ce joug implacable qui régit ce monde depuis 4000 ans.

Faites- en ce que vous voulez. Bien des solutions ont été fromulées … l’absence de mobilisation réelle et concrète nous montre les effets désastreux des expériences chimiques dont nous faisons tous l’objet déjà depuis un bout de temps.

Je n’ai jamais rien inventé, mais toujours aimé la vérité de tous. Il se trouve qu’à force de récolter les données on arrive à une compréhension inattendue et dramatique de l’histoire de l’humanité.

Heureusement d’autres ont fait sentinelle pour la conscience des hommes. Pas les Igigi, les veilleurs qui devaient assurer le lien entre leur planète et la nôtre, ils ont abdiqué de leur tâche et sont entrés dans un processus qui aura achevé de les transformer en barbares incapables de s’autosuffire. leur seul pouvoir sur nous est encore de pouvoir nous imposer des terreurs qui nous font frémir et empêchent notre ADN de s’éveiller complètement et toutes les possibilités biologiques qui  sont contenues dedans.

mais ils ne maîtrsient pas les cycles cosmiques, ils ne maîtrisent que les forces de coercion et l’esclavage de l’humanité.

Il dépend de l’humanité elle-même de vouloir s’affranchir de ce joug ou de se laisser écraser par lui. Par l’amour, la vérité et l’introspection.

~ par bubbledom - Ea sur septembre 9, 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :