nature de l’aom

Bronze_head_Sargon-b2e68désolé de contredire la lobotomie usuelle que la société de consommation distille à longueur de temps, mais vous avez tout faux sur la nature de l’homme.
 
« les hommes sont méchants, moi le premier, et je ne crois absolument pas en l’homme pour mon avenir. celui qui se dit la vérité à lui même et qui se regarde en face dans le miroir de ses pensées sait que durant ,ne serait ce qu’une journée , son coeur et ses pensées se sont promenés à travers bien des méchancetés. or ce que nous sommes dans nos pensées, nous le sommes tout court ! »

C’est aberrant comme sortie, elle est tirée d’agoravox d’un commentaire de monsieur Benj.

Vous avez le droit d’être horrifié devant l’immensité des possibles qui régissent l’esprit, mais c’est uniqument ce qu’un homme choisit de manifester au milieu de tous ces possibles qui le définissent et non toutes les tortures psychiques auxquelles il peut être soumis durant sa vie.

Selon votre logique les victimes de la shoa étaient donc directement responsables des folies des nazis…

vous voyez l’aberration de votre propos là ?

Endurer les pressions psychologiques pour ne pas sombrer dans la cruauté sans bornes que les anges déchus distillent à longueur de temps sur ce monde, voilà ce qui fait un homme et, malgré tout, entretenir sa bienveillance envors les créatures pour ne pas sombrer dans la folie des pressions milléniares babyloniennes.

Ce qui rend les hommes mauvais sont leurs souffrances et les humiliations constantes qu’ils endurent.

et malgré tout cela ils restent en grande majorité soucieux de leur dignité et de la noblesse de l’être. Si vous en abdiquez n’en faites pas une généralité s’il vous plait.

Si les descendants de ceux qui terrorisaient les hommes en Egypte il y a quatre mille ans, avec leur casques de cosmonautes à figure animale, se prennent encore pour des dieux qu’ils n’étaient pas déjà alors, entretant la mystification la plus complète envers les hommes subjugués par des gens ayant une technologie si avancée qu’ils ne pouvaient que croire les apparitions débilitantes que les anges déchus opéraient sur eux, aujourd’hui c’est toujours en cours.

Et ils n’ont jamais été ni dieux ni anges ni superhéros ou je ne sais quoi, mais des gens ayant accès à des technologies très avancées. Les preuves de la production d’électricité sont patentes.

Sauf que l’execrice de domination totale est plus difficile qu’alors , l’humanité ayant fait son propre parcours qui lui permet aujourd’hui de comprendre sous quel joug ignoble elle est tenue.

L’affabulation des « nécessités de s’entretuer » sous prétexte que l’humanité n’est juste bonne qu’à sombrer dans les barbaries orchestrées pour elle et l’animalité bestiale sans la noblesse des créatures, voilà le même agenda quîls ont soigné durant ces quatre derniers millénaires qui se sont déployés depuis Babylone et la fin du règne des anunaki à Sumer. leur mensonge est toujours le même: une machine de guerre pour apporter la paix… avec toujours le même résltat infâmant.

Leur agenda n’est pas celui de l’humanité qui aime entretenir la vie et le monde vivant, mais de repartir dans le ciel (physique) en ne laissant absolument RIEN derrière, unique possibilité d’être certains qu’aucune mémoire ne perdure jamais de tous les crimes qu’ils ont accumulés sur ce monde.

C’est un agenda tellement ignoble qu’aucun homme ne peut réellement le comprendre, parce que précisément c’est un plan issu d’esprits qui ne se considèrent pas comme des hommes , mais comme leurs dieux supérieurs.

Une ignominine après l’autre et l’entretien du rapport vaudou avec les démons, là où ils sont maintenant torturant encore le psychisme des hommes et semant encore leur confusion dans l’esprit des hommes et distillant la terreur habilement pour persuader les hommes d’être des monstres sanguinaires.

Les entretenant toujours plus loin dans l’absence de vérité et le noyage systématique de tous les éléments porteurs qui sont essentiellement la bonté et l’humilité devant l’univers qu’ils ne sauront jamais égaler.

Cette séparation-là est leur grand oeuvre sur les hommes et il faut être fou pour vouloir les suivre dans leurs abysses de l’astral où ils ont abouti, prétextant encore aujourd’hui que c’est le royaume des cieux quand ce n’est qu’un no man’s land de démons ricanants.

La bonté est ce qui prime dans l’humanité, malgré les souffrances la plupart savent très bien entretenir leur bienveillance envers les créatures… à moins de se laisser aller complètement aux mauvais penchants qu’ont inscrits en eux les anges déchus de babylone il y a quatre mille ans et qui n’ont eu de cesse de manipuler et de soumettre les hommes au joug cruel de leur jugement supérieur qu’ils ont établi comme divin et qui n’est qu’une barbarie sans substance dans l’esprit, une incurie de malades dégénérés qui n’ont eu de cesse de détruire toutes les civilisations que les hommes mettaient sur pied péniblement, les empêchant chaque fois d’aboutir à une apogée d’abondance, pillant systématiquemet toutes leurs richesses et découvertes, se les attribuant et plongeant les hommes dans la guerre et la confusion. Avec toujours le même résultat: la barbarie.

Il est grand temps pour l’humanité de comprendre ce qui lui est fait depuis quatre mille ans et de mettre un terme définitif à ce jugement des hommes sur les hommes qui ne fait que les torturer pour rien.

L’amour est principe créateur et l’amour engendre des possibles, mais ne juge pas ses créatures aussi infinies que lui-même et les hommes ont cette chance immense d’avoir toutes les composantes de l’univers inscrits dans leur corps et de pouvoir ainsi se relier consciemment avec l’unité des univers et des innombrables manifestations de cet amour. Il n’y apas de séparation entre l’esoirt et la matière, c’est une vision dans ’esprit c’est tout et elle implique l’ablation du cerveu droit, celui du rêve qui doit nourrir le réel.

Prétendre le contraire c’est vouloir se faciliter la tâche et de cesser de combatre ces afflictions mentales dont nous sommes tous les jours pétris et contre lesquelles nous avons devoir de résistance pour ne pas succomber au mal dans lequel les anges déchus, les tenants, nous enfoncent tous les jours.

Le mensonge comme si c’est la vérité, la violence comme si elle était la marque de fabrique des hommes quand c’est leur sensibilité, la destruction et la compétition comme summums de la civilisation… quand ce sont précisément les éléments qui leur permettent de contrôler et de manipuler encore l’humanité comme un troupeau de bétail.

Le terme de goy veut dire précisément cela, mouton.

L’humanité est profondément bonne, la preuve est que la conscience de l’humanité n’a eu de cesse de grandir et de s’élargir pendant ces quatre millénaires de barbarie imposée.

Le terrorisme que le système babylonien prétend combattre aujourd’hui, en présentant des barbus sur les écrans sensés représenter la réalité et qui ne sont que truffés d’acteurs jounat un rôle et puis l’autre, les barbus étant entièrement financés par les mêmes qui prétendent les combattre, ce terrorisme supposé est précisément l’éveil de l’humanité et son émancipation vis-à-vis de cet agenda occulte infect qui fut poursuivi dans l’unique but de reconquérir le ciel et de partir de ce qu’ils appellent « cette planète maudite ».

mais comme ainsi que la planète n’est pas responsable des atrocités que les hommes peuvent commettre contre elle, elle eles porte comme une mère connaisant leur destin, ainsi l’humanité n’a pas à porter la responsabilité de l’ignominie des tenants ni des démons qui lui ravagent la tête.

Et il y a un troisième agenda, celui du divin qui éveille l’ADN par la mémoire et plus les hommes se souviendront du récit de leur origine, plus ils deviendront les êtres universels qui les ont façonnés autrefois et pour cela il faut cesser d’occulter les récits des sumeriens qui sont à l’origine de tous les anciens récits sur l’origine des hommes mais qui pnt été tranformés en mytifications débilitantes quand l’hisoitre des homme est une histoire plus incroyable que toutes les fictions que nous sommes en mesure d’imaginer.

Tous ces rêves essaient de se souvenir et de recoller la mémoire disséminée au quatre vents.

Prétendre que le hommes sont mauvais à la base est si loin du digne règne des animaux que seule la folie peut la choisir en marche-pied. La connection profonde des hommes avec leur monde les sauvera, comme le disait déjà Platon, à-travers leur amour pour tout ce qui est beau, bien et vrais.

 

~ par bubbledom - Ea sur septembre 2, 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :