où commence la civilisation

 

comme je ne peux pas chager la couleur du texte je vous prie de bien vouloir sélectionner tout le texte, il deviendra plus lisible.  Navré de cet inconvérnient. Aussi… pourquoi ne pouvons-nous changer la couleur du texte ? bref… voici.

 

la civilisation se caractérise par les bonnes moeurs induits par un système finctionel qui assure l’accès du plus grand nombre à la culture de la dite civilisation et donc au savoir pour son bien-être.

si l’on induit que les festivités sont sur un mode animal, disons hormonal… ou que la barbarie intelectuelle qui ne peut se soustraire à ses peurs et que celles-ci décident de l’avancée de cette civilisation…

elle n’existe déjà plus.

Simplementparce que les principes d’une civilisation entre les hommes est intérieure et non extérieure.

Mais notre système de consommation s’est tellement mécanisé que le risque est MONUMENTAL d’inclure les hommes dans sa mécanique en détriment de leur capacité sensible, humaine, de leurs qualités intrinsèques d’êtres, alors rien ne va plus.

C’est ce qui nous arrive.

Des gens qui ont peur de tout et qui trouvent normal d’enchaîner tout ce qui leur fait peur est une GARANTIE de fascisme… certainement pas un gage de sécurité.

Ces qualités civilisationelles sont à la base de la vie, elles sont les sept notes de la gamme, les sept couleurs et elles sont unes et les mêmes dans différentes formes d’apparition. L’amour, la joie, l’humilité, la maîtrise de soi, l’honnêteté, la bonté et la vérité.

Voilà les grands remèdes.

Encore faut-il les appeler sur nous et non les oublier comme si l’entretien de l’être était un luxe que seul les oisifs pourraient avoir le temps de vivre.

Voilà qui serait bien une platte excuse de démon pour nous inciter à débiliter parce que « nous on travaille » et qu’on donne son sang et sa vie à une machinerie de guerre.

Car oui, cette base-là est complètement pourrie, c’est l’arbre que le Christ vient abattre, cette haine facile des hommes contre les hommes, contre eux-mêmes tandis qu’ils se prennent pour des dieux handycapés.

Ridicule.

Ce n’est pas parce qu’ils ont vu ce qu’ils pouvaient devenir que quoique ce soit les empêche de le devenir, seule la paresse COMPLETE de consommateurs qui croient que tout leur sera servi sur un plateau quoiquîls fassent, comme s’ils zappaient à la télé,un jour le ciel les transformera en dieux qui marchent sur l’eau… mais l’animalité de l’homme les en empêche… tandis qu’ils se voien en saint anges bien sûr… ben voyons…

c’est bien à cause de la cruauté que nous peinons à resplendir et ces gens ne font que en rajouter tous les jours de la cruauté. Et quelles que soient leurs mésaventures avec la vie ils persistent à dire qu’ils ne sont responsables de rien et dressent leurs poings contre le ciel qui les a créé.

Mais le travailleur d’usine qui fabrique les bombes commanditées et financées par des tiers est aussi complice que ceux qui décident que tout l’occident ne doit que garder son sqelette impérial et sa monstrueuse machine de guerre héritée du système babylonien.

La déresponsabiliation n’a plus cours.

Chacun est responsable de ce qu’il fait, certainement pas de ce qu’il ne fait pas, surtout qund tout le système médiatique l’en a empêché tout en en se vautrant dans le mensonge et en s’enlisant dedans.

Pour assurer la suprématie de psychopathes qui croient qu’il pourrait être juste de vouloir décider pour les autres, comme eux acceptent les dictats de leurs maîtres, ces gens tellement supérieurs à l’humanité qu’ils entretiennent une vue démoniaque de l’humanité, édictent des coercions dont ils ne sont jamais les victimes et fomenetent des guerres en permanence dans lesquelles ils plongent les hommes tête baissée.

Mais la foule des travailleurs le rend possible ce circus maximus, elle appelle « Oblabla sauves-nous !! »

appelez l’amour et la vérité sur vous plutôt et la civilisation renaîtra.

Ne le faites pas et les démons tels l’ignorance, la souffrance, la convoitise, la jalousie, la démesure, la ruse, la cruauté et le désespoir vous submergeront comme les vilaines maladies qu’ils sont et détruiront le monde réel en faveur de Mickey Mouse et des êtres de l’astral qui peuvent se contenter d’une planète désertique.

lulu.com Ludus – le jeu de perles de verre

~ par bubbledom - Ea sur mai 28, 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :