anti ou ante ?

oui les transcriptions hasardeuses

essentiel il semblerait de ramener ces considérations apocalyptiques dans leur origine.

Le christ par exemple n’a abolument jamais parlé d’UN infâme porteur de mort et de persécution, lui-même en ayant vu beaucoup de près, ce qu’il sait être rare c’est un qui est investi de l’esprit.

Il parle en revanche de celui qu’il enverrait avant qu’il ne revienne lui-même, dans toute sa gloire. Il savait qu’il faudrait une préparation à cette venue si elle ne devait pas résulter en une grande hécatombe, tant les homme ont appris à s’identifier à l’ombre, ils ne supporteraient pas toute la vérité de leur propre nature d’un seul coup et sans préparation.

traduit ensuite par ante-cristos, celui d’avant le retour et non cette transcription idiote de anti-christ. celui qui serait contre le christ, comme s’il n’y en avait qu’un seul… aberrant surtout pour lui qui voit la machine de guerre romaine se onstruire et la voit des millénaires plus tard emplie de tous les démons du monde tyranisant l’esprit libre des hommes.

pas le dernier prophète Muhammad qui tente encore de faire entendre raison aux hommes dans leur folie des grandeurs et qu’il leur montre qu’un ecertaine discipline est une obligation au sein des rapports avec l’univers, une humilité qu’on ne doit pas perdre de vue… ce n’est pas un hasard s’il arrive au milieu de tribus qui s’entre-déchirent à cette époque.

Imaginez donc que cette prédiciton que le christ fit, d’un homme qu’il enverrait en son nom et qui expliquerait tout ce qui restait caché, qui se contenterit de transmettre tout ce qu’il lit du vivant autour de lui, dans un seul souci, celui de comprendre lui-même le monde qui l’environne, le porteur d’eau, de l’esprit de vérité, le paraclet… comment ont réagi et qu’en ont fait les puissances de mensonge et de domination ?

Une telle prophétie leur venait aux oreilles surement de manière aussi charmante que la venue du christ dans les oreilles d’Hérode et il fait quoi le monsieur encouronné ? Ungrand massacre des innocents, il fait tuer tous les bébés de la région pour que le prétendant à venir ne voie même pas le jour.

Transcrivez.

Parce que nous vivons la même chose. Le christ ayant annoncé ce bonhomme toute l’organisation mécanique des démons s’est mis en branle pour faire apparaitre cet « enseignant » (puisque c’est ainsi que le christ le dénomme) comme un infâme rebelle au système bien implanté qui détruit le monde et de le faire apparaitre comme l’unique cause de tous les malheurs engendrés par ce même système. Ce qui assurément assurerait passablement de confusion. Pensez à Bush invitant ses concitoyens à rejeter les théories de complots infâmes qui tentent d’éloigner la responsabilité des réels outrageurs… édifiant !!

Alors que celui qui vient avant… ante-cristos… préparant ainsi la voie au logos qui s’aprête à reprendre cette planète de fond en comble, le christ sait que cela n’ira pas sans réstances, donc sans mal et il envoie donc celui qui contient les données qui permettront de se préparer à ce passage surpuissant et profondément transformateur et passer au-travers des tribulations engendrées par la résistance aux vérités les plus basiques, pour lesquelles on tuait allègrement du temps du christ, n’osait-on seulement en dire quoi que ce soit qui contredirait les maîtres des institutions religieuses, nous tenant essentiellement par la tête !

C’était facile comme stratagème avouez de transformer un ante en anti… non ? et de lui faire un enfer tandis que tout le système est infernal et que le porteur de vérité a seulement ce rôle ingrat de mise en lumière.

Il est le porteur de lumière qui éclaire n’est-ce pas, dont l’église inquisitrice fera lucifer pour bien traumatiser les populations et leur faire peur à l’’avance de tout ce qui pourrait avoir un lien avec la connaissance, chasse réservée des érudits, sciences de l’esprit utilisées surtout pour manipuler et dominer les gens. Alors que même ce passage-là de la pomme de discorde, ne parle QUE de la connaissance du bien et du mal… le fruit du JUGEMENT donc, puisque seul le jugement nous fait apparaitre le bien et le mal comme des entités séparées.

Le porteur d’eau change tout cela, quoi qu’il fasse, comprenez-vous ? Il ne veut du mal à personne, il aime la vérité tandis qu’il doit vivre dans un système fonctionnant essentiellement dans le mensonge et dans la peur. Le système le traite de tous les noms d’animaux, à l’habitude des grands démons et de leurs vues sur les hommes, lui colle une étiquette tant entretenue sur des siècles qu’elle semble une évidence même jusqu’à un athée d’aujourd’hui tant le mal résonne et fait jouir : le christ a annoncé la venue d’un monstre que l’apocalypse révèlerait et nous on est tous blanchis d’office de tous nos crimes !!!

Ah bon… jouissif sans doute…

quelle transformation au-travers du temps n’est-ce pas.

Un peu simple non ? Qui se prend pour Dieu ici ? Qui se glorifie sans cesse en courant les médailles et les trophées et les podiums ?? Quand le christ stipule que rares seront ceux à entrer au royaume des cieux, un sur cent dit-il. On préfère la version babylonienne de « on ira tous au paradis » ? La question reste : la supporterons-nous cette lumière du paradis ?

suite

le 666 est à mettre aussi en paralelle au jeu de perles de verre, ou si vous préférez à la connaissance des sept forces harmoniques comprises dans la gamme sonore et la gamme des couleurs qui lui fait son miroir luminaire et leurs qualités intrinsèques, assemblage ou éclosion première et loi amoureuse des univers. Le ludus va nous aider à comprendre cette énigme de triple six qui, nous dit-on, est un chiffre d’homme.

Si vous comptez le nombre de phrases que contient le notre père du christ il est fait exactement de sept phrases faisant référence à ces sept qualités. Il les appelle les sept piliers de l’âme nous dit Marie Madeleine dans son évangile.

Le voilà justifié figurez-vous.

si vous voulez aprofondir le sujet voici http://www.ludus.ch

Le septième rayon harmonique est la VERITE, vert, note de Si. Le christ nous en dit « A toi seigneur toute la puissance et la gloire jusqu’au siècle des siècles ». On ne peut le comprendre que si l’on voit à quelle autre compréhension il nous invite en disant pour la première, la lumière blanche, la gamme de Do « que ton nom soit sanctifié ».

C’est bien AMOUR le nom dont il parle. Toute sa vie et son parcours en témoignent, mais l’aurait-il exposé verbalement de son vivant il aurait été lapidé sur le champ, les pharisiens hurlant au blasphème, leur dieu est un antique dieu vengeur et cruel qui leur assure le pouvoir de dominion.

Une préférence d’optique sans doute quand le Bouddha dit à l’autre bout du monde « je suis le grand destructeur, le grand créateur ». Brahma pour les hindous. les démons sumériens pourraient être vus comme des démons par certains et des anges pour d’autres ? Les mêmes ? Sans doute. Et c’est exactement ce que stipule Enoch dans son apocalypse !!

Très intéressant de constater que nos connaissances de la lumière par les sciences nous ont amené à la même observation, tout le spectre lumineux est compris entre un rayon blanc et un rayon vert.

Que pensez-vous ? Que le Christ ne savait pas que toute une ère aurait la même nature ? Et que le premier à l’ouvrir, l’ère des poissons, serait d’amour et ainsi, forcément, le
dernier serait de vérité ? Avant que l’amour lui-même n’éclose une nouvelle fois, comme le printemps après les tempêtes et les glaces de l’hiver ?

On pourrait lire une répétition du nombre de six comme un chiffre de légion romaine qui s’écrivaient si je ne m’abuse toujours avec trois chiffres… cela donne une légion qui s’arrête à la sixième force de Dieu, refusant la dernière, le sept, la vérité, donc 666 = la légion des menteurs.

Ceux qui prétendent que l’unique but de la vie serait consumériste et marchand, ceux qui nous gratifient de l’instruction que seule la jouissance matérielle de la vie a une quelconque valeur.

Le code barre vient nous conforter dans cette évidence.

Toutes les forces de l’amour seraient utilisées pour construire une société d’où on tient la septième force, la vérité, à l’écart. Bizarrement les musulmans justement portent la couleur verte et sont persécutés par l’empire consumériste.

D’autres passages de l’écrit indiquent cette même nature de ce que le monde est devenu, déjà dans l’antiquité : « la lumière fut envoyée sur le monde mais les ténèbres ne purent la recevoir » et c’est alors bien du nouveau testament que proclame Jesu dont il est parlé. L’entrée dans l’ère des poissons sous le sceau nouveau ou oublié de l’amour.

La vérité est encore décrite très précisément par st.Jean et l’arcange lui décrit la saveur de cette bille lancée qui ouvre les sept sceaux des révélations, il en résulte un petit livre que st.jean doit manger… des mots à digérer donc : « il te sera comme du miel dans la bouche mais amer dans ton ventre »

parce que la vérité nourrit, est vivifiante, mais demande aussi une grande DIGESTION, elle n’est pas évidente à assimiler, elle polit les angles durs et explose nos conceptions reçues, elle nous force à modifier notre regard sur des choses entendues et que l’on croyait inamovibles.

Ce qu’on préfère ne pas savoir est poussé dans ces angles de douleur en nous où l’énergie se spirale en cancers multiples,. D’autant plus qu’il y a beaucoup de vérités qu’on se passerait de voir, n’est-ce pas et d’autres qui veulent absolument rester dans l’ombre mais que nous devons regarder en face tant l’holocauste est devenue, pire, inconsciemment, une norme de vie !!

http://www.youtube.com/watch ?v=I3Y3qcdWkto

Tandis que la vérité est inexorable dans l’oeuvre de la création du vivant, l’église a fait un tour de force à Constantinople pour éliminer LE texte le plus aimé des premiers chrétiens, leur favori : le livre d’Enoch qui reprend la description d’une génèse correspondant à celle des sumériens où le mal n’est pas UN SEUL ETRE mais une multitude d’esprits s’aventurant sur notre monde et pervertissant tout et que seul l’amour sait contrer. Ce livre a été remplacé par une version si courte et cartoonesque des aventures d’Adam et Eve et du serpent tentateur, premiers fauteurs de trouble sur la planète et rendant tous les hommes des pêcheurs qu’on a le droit de battre sans vergogne.

Vraiment la vue de l’amour premier d’après vous ?

Que ces intelligences-là ne voient jamais d’un bon oeil un « porteur de vérité » est chose instantanée à comprendre et qu’ils ont mis toute l’histoire en forteresse autour de la venue d’un tel personage qui saurait éclairer toutes les zones où ils se tiennent dans l’invisibilité et leur chuchotements sanguinaires et meurtriers… qui serait confronté à devoir mettre en lumière tous ces agissements manipulateurs, au sein-même de l’obscurité matérielle qu’ils ont tissé au-travers des siècles est évident.

Ces forces qui tiennent au pouvoir de dominion comme des fourmis à leur reine, ce qui est vil et sale et rutilant à la fois, « l’adversaire » en nous, comme dit encore le coran et toute la tradition du livre tardive qui met LES serpents au singulier, les cobrahs sur le front des pharaons et qui glorifie tout ce qui l’extérieur des dhommes, occultant leur intérieur où ils sont libres !!!

Les adversaires à nos élans généreux, les inhibiteurs ou justement LES ennemis du bon sens qui poussent les hommes a oublier complètement leur nature divine pour les enfermer dans une croyance qu’ils ne sont que la somme de leurs sens et des plaisirs que la vie peut leur offrir. les plongeant dans ces quêtes du désir engendrant, ils le savent bien, toutes les souffrances.

Mais TOUT est perverti dans cet angle d’optique !!! même penser devient un crime !!! pisser une infâmie et la sexualité n’en parlons même pas, des voix qui stipulent que seule la réalité invisible au royaume des morts est enviable quand c’est un purgatoire, un lieu d’attente du jugement dernier qui vient. Le lieu de non-vie des esprits et d’absurdité puisque en-dehors des lois harmoniques du monde vivant, incarné au sein des sept rayons constructeurs.

Le but, en profondeur, de tout ce système étant d’entrainer nos esprits dans ces zônes de fusion astrale complètement à côté de la plaque, au-dessus de leur propre corps fabulant sur la grandeur supposée et la gloire de leur propre esprit sans jamais avoir une pensée pour l’amour premier qui leur donna existence en ce monde et à qui il suffit de demander quand vous avez un besoin. Générant ces vues étranges que les esprits peuvent parfois avoir sur leur propre corps, les mettant en disharmonie et se voyant obèses qund ils sont anorexiques ou autrement juges et bourreaux avec eux-mêmes.

Et ainsi, dans cette humilité retrouvée par notre lien aux sept forces harmoniques, propice aux équilibres de la vie, nourrir le pardon, seul remède capable de soulager les douleurs de ce monde.

Il n’y a pas de combat plus rude, pas de combat plus indispensable. Et nous ne choisissons pas que cette société de consomation fasse la guerre au simple bon sens, aucun de nous ne pouvait s’attendre à voir les fondements meurtriers sur lesquels la société occidentale s’est construite : la machine de guerre romaine qui ne veut cesser de rager et d’accumuler des bénéfices aveuglément.

Non, elle n’ira pa au paradis cette machine aveugle, lobotomique, asservissante et sanguinaire et non elle n’est pas le royaume des cieux, pas du tout, aussi peu que les nazis étient de bons chrétiens ou les sionistes de vrais juifs, des islamistes seraient des mushlems, ceux proches de l’amour de Dieu… tout le contraire et ceux qui la nourrissent de leur sueur et de leur sang n’en récolteront que cris et larmes, car elle ne fut pas construite pour autre chose.

Même si de tous temps elle utilisa toutes les bonnes volontés des hommes les envoyant chaque fois de berzerk avec les meilleures de leurs idées, empêchant systématiquement toute civilisation de s’accomplir pleinement, l’ombre grotesque préférant les détruire par les vents insolents de l’insulte au créateur et de la bonté des hommes, en prétextant la nécessité de la cruauté et de tortures sans fin.

Mais la trrinité est déjà inscrite dans le premier atome, celui d’hydrogène, le feu dans l’eau des Rig Veda.

Le dernier jugement sera le lieu de notre dernier jugement sur nous-mêmes, comprenant que nous avons tous les mêmes faiblesses des hommes et que le jugement ne sert pas les aoms, mais les détruit. Faisant apparaitre dns notre perception, dans le pardon unificateur, la réalité pour ce qu’elle est, majestueuse et divine, mais jusqu’ici torturée par les scissions du jugement qui coupe tout en deux tel un sabre tranchant A L’INTERIEUR DE NOUS-MEMES.

comprenez enfin qu’on nous oiblige au jugement par les monstruosités entretenues savamment, immanquablement, en les observant, nous sommes peinés et propulsés dans le jugement et la
scission bénéfique aux marchands d’armes et l’abolition du savoir holistique qui nous relie à l’univers et à nous-mêmes.

tchao et bonne journée

~ par bubbledom - Ea sur janvier 29, 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :