hommage au centenaire de Claude Levi-Strauss

en réaction à l’article de M. Eric Donfu

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=47895&id_forum=1913517&var_mod…

Ne vous excusez pas pour votre titre monsieur. Il est de nos jours impossible de faire, dire ou écrire quoi que ce soit ni même de faire un pas sans immédiatement entendre un jugement supérieur de paccotille, irréfléchi et grandiloquent.

Ce n’est pourtant pas au lecteur de dire quel serait le meilleur titre pour un article mais au lecteur de comprendre pourquoi l’auteur le titre ainsi.

c’est une vile manie que je constate tous les jours et qui FAIT l’énergie ignoble qui nous entoure de toutes parts et serre en permanence notre espace de respiration.

Elle est issue de ce jugement sempiternel, imbécile, ridicule, qui croit que notre vue personelle serait infaillible, même quand parfois elle ne s’est jamais donné la peine de rien apprendre de l’univers ou que son jeune âge lui interdirait de croire connaitre le monde avant de l’avoir un tant soit peu exploré et vécu quelques douleurs qui réduisent ce genre de prétentions outrancières.

Le jugement, cet outil sécateur très utile lorsqu’on nous agresse, puisqu’il permet de séparer, devient une plaie absconne utilisé en permanence et toutes les souffrances que nous endurons ne proviennent que de cette vile manie montrée comme une vertu supérieure par les boîtes à imposition … entendez télévision… voir au loin pour juger est imbécile, juger avant-même de réfléchir ne produit qu’UNE seule chose possible: la cécité. On ne peut voir correctement de quoi on se sépare.

Si c’était le cas, si notre jugement était infaillible et pur… il n’y aurait qu’Adam et Eve sur terre, inutile d’être sept milliards pour se répondre et converser.

Ce n’est pas le cas, nous devons donc considérer que le jugement ne nous sert strictement à rien en termes de communication ni de compréhension, il est un sécateur, c’est tout, comme le sabre du samouraï il doit rester dans son fourreau car s’il en sort une élément du vivant disparait. Le jugement est hautement assassin pratiqué en permanence.

Il serait même totalement vain de discuter avec une personne prétendant l’inverse, car ce serait une personne qui se parle à elle-même se séparant continuellement du haut de son jugement ostentatoire.

C’est bien la plaie de notre temps ce jugement supérieur qui voudrait se persuader qu’il est un autre tant l’habitude de combattre des démons, comme la jalousie, a été effacée de la nécessité des hommes. Alors que jamais peut-être la reconnaissance de cette nécessité n’aura été plus vitale.

Mais nous parlons dans le vide, les animaux supérieurs sont parmi nous et on invite tout le monde à se rafraichir les méninges avec « Rhinocéros » de Ionesco pour comprendre les mécanismes qui transforment les hommes en ruminants cornés. Et y faire face au lieu de s’y plier chaque fois que la vague du temps se fait coercitive.

Merci pour ce très bel article, un bel hommage à ce grand ami de l’humanité.

~ par bubbledom - Ea sur novembre 29, 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :