Dieu et l’homme co-créateur?

Alyson : – Après la création du monde (si ce concept de temps a du sens quand on parle de Dieu), Dieu s’est-il retiré pour laisser à l’homme la possibilité d’exercer sa liberté ou au contraire est -il resté omniprésent, créant sans cesse ?

Bubbledom : – Les deux car c’est cela qu’il faut voir… quels autres bras aurait-il en ce monde si ce ne sont les nôtres ? Mais pas seulement, nous aurons eu besoin d’un terme pour définir l’ensemble qui nous entoure et que manifestement nous n’avons pas créé.

Nous avons vu que cette unité est, malgré toutes les particularités et les divisions de chacun et malgré le fait que chacun fasse ses choix et agisse comme une personne à part entière nous fonctionnons quand même tous à l’intérieur de l’esprit du créateur et en relflétons des aspects, c’est le terme Cristos qui l’exprime bien puisqu’il veut dire conscience solaire, la totalité de la conscience de l’amour qui seule embrasse l’ensemble de la création et lui donne lumière et chaleur.

ce qui ne veut pas dire que quoique nous fassions proviendrait de l’Amour bâtisseur, mais seulement le bien, car le seigneur des mondes veut le bien et non le mal pour nous, le mal existant ainsi seulement pour que nous apprenions le bien. C’est comme dans l’esprit, il y a en lui tous les extrêmes et autant de monstruosités que de merveilles et tous ces possibles existent simplement en tant que possibilités, mais cela n’implique pas du tout qu’il faille tout mettre en oeuvre des folies de l’esprit, là il nous faut le gardien du réel, le saint esprit si tu veux ou Vishnou – la sagesse en nous et faire le tri, ce que nous choisissons de faire et de dire au milieu de tous ces possibles définit qui nous sommes. De ce que nous faisons vinnent les fruits, pas de ce que nous pensons qui n’est mêm pas du vent que pour les imbéciles qui veulent à tout prix s’appuyer sur le seul endroit qui n’a aucune stabilité, leur tête. Le coeur est bien plus au profond de notre être et humble et patient il faut être pour aller vers lui et bien des vies furent nlécessaires pour condenser notre esprit jusqu’à ce qu’il s’allume dans l’instant éternel et sacré du vivant.

Et comprends-moi bien, je ne dis pas ici qu’on décide du réel des autres ! mais seulement ce que l’on choisit d’être soi-même et à quoi nous donnons nos voiles, quels vents nous poussent à agir, voilà vraiment un sujet de veille pour nous. Surtout quand tant de mauvais vents nous poussent à mal agir et nous poussent vers la guerre. Il faut y résister à toute cette haine, ne pas laisser le château de notre coeur en être envahi, préserver toujours au moins un autel en nous d’où peut rayonner l’amour des mondes. Et y mettre notre esprit, dans le carré d’un pouce en nous.
Le carré d’un pouce est un bon outil tu verras, tu dois juste y penser et ton esprit prendra immédiatement cette forme en toi et alors il est là où il doit être et ce que tu regardes reprend ses couleurs.

~ par bubbledom - Ea sur mars 31, 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :