qu’est-ce qui nous différencie des animaux ?

 

Il nous est donné un néo-cortex qui est une troisième couche cervicale que les mamifères n’ont pas, les reptiles eux étant même privés de grand cortex, ils nous ont légué le cervelet.

Le néo-cortex nous permet de dissocier les éléments, ce que les animaux ne font jamais, quand ils ressentent quelque chose ils ne savent pas d’où celà provient car ils SONT alors simplement ce qu’ils ressentent.

L’être humain (dit aom pour mâle et femelle) se projette, dissocie, réorganise dans sa pensée, recrée, sépare pour assembler à nouveu. Tout celà provient du néo-cortex et fait de lui l’être séparé rêvé par la baleine, un co-créateur au monde car il peut composer des matières qui n’existaient pas auparavant, il peut assembler et dissocier et il est doté de mains pour construire. Mais il doit apprendre les lois harmoniques régissant le vivant sous peine de créer une réalité qui l’étrangle au lieu de le nourrir.

Dieu l’amour universel nous a donné l’étincelle de vie que nous nommons notre esprit, mais toutes les créatures en sont dotées sinon nos étincelles de conscience ne pourraient rien apprendre et la conscience ne pourrait grandir dans le plan construit pour elle.

les éléments, les titans, nous ont donné l’échange alchimique, la cohabitation des différences et des opposés.

Les arbres nous ont donné la construction moléculaire.

les bactéries l’organisation sociétale jusqu’aux insectes.

Les reptiles et leurs descendants les oiseaux nous ont donné toute la mécanique des corps, ils ont développé tout ce qui est de l’ordre de l’outillage des corps, les mécaniques organiques à plus grande échelle. Toutes leurs mémoires sont inscrites dans notre cervelet, tout ce qu’il y ade réactif dans l’être et tout ce qui régit les lois du mouvement et de l’architecture vivante.

Le cervelet régit le système végétatif, l’intestin, toute la distribution des matières ingérées et leur processus et le fonctionnement mécanique des organes, de la traction des muscles et des rouages des ossatures. C’est un monde vous savez, VOUS, en fait vous le voyez dans un potager, l’intestin est habité par toute la dite faune florale, l’intestin est aussi appelé le premier cerveau, le cerveau végétatif comme dit. Vous voulez le fortifier ? Chantez la sonorité A.

Dans le cortex des mammifères furent explorés tous les caractères, les émotions, les sentiments, la sensibilité du sang chaud et les sensations jointes, la douceur, tout ce qui a trait au ressenti, au cerveau qu’est notre coeur battant, le coeur émotionel et c’est même tellement bien axé (puisque ce n’est pas perturbé par des pensées néo-cortexiennes…) qu’un chien peut reconnaître quelqu’un qui a mangé du chien !!! Vous vous rendez compte? ça voudrait dire qu’une vache aussi « voit » si vous êtes un carnivore ou non. Une baleine ressent la musique comme vous le froid ou le chaud. Vous aussi si vous le voulez. Fortifier le deuxième cerveau, l’émotionel, le coeur, chantez la sonorité O.

Alors oui, jusqu’à maintenant nous avons inconsciemment sectionné la réalité sans fin pour la recomposer en un ensemble technoglobique armé d’une solide mécanique reptilienne… mais celà ne suffit pas… le monde naturel nous tombe dessus littéralement parce que nous devons apprendre les lois harmoniques qui régissent le vivant, plus d’essence de cortex, de la SENSIBILITE donc pour construire et non juste se glorifier d’un néo-cortex qu’on ne veut pas comprendre.

Nos croyances envers la mort n’y changent rien. Nous sommes ici et la beauté de la création devrait nous inciter à chercher l’expression de la divinité partout plutôt que de se frustrer à imposer des morales et des dogmes meurtriers avec lesquels la vie se serait éteinte depuis longtemps sur cette planète si les créatures devaient s’y plier. Peut-être est-ce à cause de cela, de cette manie d’accepter les souffrances imposées qui en amènenet certains aux pires cruautés aux animaux libres dans cette machine où l’on consomme tout, jusqu’à la joie des autres. Pour fortifier le cerveau dit mental, le neo-cortex (que ne doivent pas régit les insectes) est dortifié par la sonorité M.

Mais nous peinons à comprendre une pensée qui dépasse infiniment toutes nos barrières mentales dans lesquelles nous nous rassurons et qui nous a précédé pourtant et construit les corps dont nous disposons aujourd’hui. Et transfomer la civilisation en fourmilière ne va certainement pas nous aider, elles sont aveugles, il faut se le rappeler car voyez-vous… si les fourmis n’étaient pas aveugles elles nous percevraient et nous ne pourrions dès lors plus cohabiter, mais elles vivent en paralelle dans une autre dimension, ainsi il y a beaucoup de dimensions au vivant et l’esprit de l’aom peut explorer ces dimensions sans aucune technologie. Avec elle évidemment celà devient stupéfiant mais dangereux à égale mesure. Manipuler la déambulation des consommateurs dans un supermarché par hormones diffusés, par exemple, nous ramène en plein règne des insectes.

~ par bubbledom - Ea sur janvier 9, 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :